Kaplan, F. L'émergence d'un lexique dans une population d'agents autonomes. These de doctorat, LIP6 - Université Paris VI, 2000.

Sony CSL authors: Frédéric Kaplan

Abstract

L'objectif de cette recherche est de comprendre les mécanismes qui permettent l'amorçage d'un phénomène culturel, en l'occurrence l'émergence d'un lexique au sein d'une population d'agents artificiels. Ces agents sont soumis à des contraintes de réalisme fortes. Ils ne peuvent communiquer entre eux que par mots ou par gestes et, à leur création, ils ne connaissent ni mot ni catégorie. Comment de tels agents peuvent-ils construire collectivement un lexique pour désigner des objets du monde réel ? Comment les mots de ce lexique peuvent-ils correspondre à des sens partagés alors que les différents agents ne perçoivent ni ne catégorisent le monde de la même façon ? Notre approche consiste à étudier expérimentalement une succession de modèles de complexité croissante. Dans les plus simples, les agents artificiels se réduisent essentiellement à une mémoire associative et les objets de l'environnement à un ensemble de symboles. Dans les plus complexes, les agents sont des robots dotés de capacités visuelles qui interagissent à propos de leur perception du monde réel. A chaque étape, nous identifions les dynamiques collectives qui permettent l'auto-organisation du lexique. Nous montrons comment ce lexique peut être transmis de génération en génération, comment il se modifie, comment il s'affine et devient toujours plus adapté pour décrire l'environnement réel ou virtuel auquel les agents sont confrontés. Nous montrons comment la structure de ce lexique se régularise et se simplifie pour devenir plus facile à apprendre, plus facile à transmettre. L'enjeu de cette recherche est double. Dans une perspective linguistique, l'étude des dynamiques collectives conduisant à l'apparition d'un lexique dans une population d'agents artificiels peut fournir des hypothèses pertinentes pour comprendre les phénomènes en jeu dans l'évolution des langues naturelles et dans l'origine du langage humain. Dans une perspective d'ingénierie, l'étude de ces mêmes dynamiques ouvre la voie à de nouvelles techniques pour la communication homme-machine et annonce peut-être la robotique de demain.

Keywords: agents, simulation, evolutionary linguistics, language games, self-organization

Downloads

[PDF] Adobe Acrobat PDF file

[PS] GZip'd PostScript file

BibTeX entry

@PHDTHESIS { kaplan:00a, AUTHOR="Kaplan, F.", SCHOOL="LIP6 - Universit\'e Paris VI", TITLE="L'\'emergence d'un lexique dans une population d'agents autonomes", TYPE="These de doctorat", YEAR="2000", }